St-Isidore 514.875.1954 Longueuil 450.647.1571

Suivez-nous sur Facebook de Lanctôt, couvre-sol design Lanctôt Floor Design Center sur Saint Isidore, QC sur Houzz

Pourquoi un plancher de bois craque-t-il?

Pourquoi un plancher de bois craque-t-il?

#Chez soi #Bois franc et ingénierie

Inspecteur certifié par la National Wood Flooring Association (NWFA), René Rocheleau explique les différentes raisons possibles d’un craquement de plancher de bois.

L’expert en la matière classifie les raisons en 5 grandes causes :

  1. Un frottement des points d’ancrage des planches du revêtement dans le sous-plancher;
  2. Un frottement entre les points d’ancrage du sous-plancher et les poutrelles;
  3. Un frottement entre les lattes de bois du revêtement;
  4. Un frottement entre les poutrelles et leurs points d’ancrage;
  5. Un frottement provenant des poutrelles elles-mêmes.https://www.nwfa.org/

Un frottement des points d’ancrage des planches du revêtement dans le sous-plancher

Sans contredit la cause la plus répandue elle est également celle qui coûte le plus cher à réparer, mais pourtant si simple à éviter.

La principale raison de ce type de craquement est reliée à la fixation des lattes de bois et à l’incapacité du sous-plancher de bien retenir les ancrages (clous ou agrafes). Dans ce cas précis, le bruit provient d’un mouvement vertical des points d’ancrage (clous ou agrafes) dans le sous-plancher.

Il est également possible que les ancrages qui ont été utilisés soient trop petits et que la quantité installée soit insuffisante. Dans cette situation, il arrive souvent que le craquement provient du mur de terminaison de pose résultant d’un manque d’ancrages pour les derniers rangs. Pour éviter ce type de craquement, l’inspecteur certifié propose de coller les derniers rangs (approximativement les 5 derniers) et de ne pas mettre de papier pare-vapeur à cet endroit.

Un frottement entre les points d’ancrage du sous-plancher et les poutrelles

Ce type de frottement se produit moins souvent qu’auparavant depuis que les sous-planchers sont maintenant collés aux poutrelles. Cette façon de procéder aide énormément à diminuer le risque de mouvement entre les points d’ancrage et les poutrelles. Pour éviter davantage un mouvement, il est possible d’ajouter de la colle et des vis entre les deux éléments.

Cela dit, lorsque nous rénovons une maison, dont les sous-planchers ne sont pas collés aux poutrelles, la solution est donc de bien fixer le sous-plancher aux endroits requis.

Un frottement entre les lattes de bois du revêtement

Il s’agit de la cause de craquement la plus difficile à prévoir puisqu’elle est majoritairement causée par un défaut de fabrication. Il est donc impossible de rectifier cette situation puisqu’il s’agit du produit qui est défectueux.

L’installation peut être en cause soit par une installation lâche ou une installation trop serrée qui consiste en un mauvais ajustement mâle (languette) et femelle (rainure) des lattes. La différence entre les deux est fort simple.

  • Lâche : le mouvement provient de la partie femelle de la latte, soit celle avec la rainure et se fait sur la longueur de la planche.
  • Serrée : un bruit sec et peu répété est émis et se produit rarement.

Un frottement entre les poutrelles et leurs points d’ancrage

Les poutrelles de planches sont faites de façon à pouvoir s’adapter au poids auquel elles seront assujetties. De ce fait, les ancrages qui y sont apposés peuvent eux aussi bouger. Il est possible d’éviter ce mouvement en collant les ancrages sur la poutrelle.

Un frottement provenant des poutrelles elles-mêmes

Puisque les poutrelles de plancher sont composées de plusieurs morceaux de bois fixés ensemble il est possible que l’une d’entre elles ne soit pas bien aussi assujettie que les autres et émette un bruit lorsqu’elle bouge. Cette situation créera un son à un endroit très précis. Pour rectifier le tout, vous pouvez coller le plancher là où le son est localisé.

Pour s’assurer d’éviter d’avoir un plancher qui craque, l’expert suggère :

  • D’opter pour un sous-plancher en contreplaqué d’une épaisseur d’au moins de 5/8 de pouce
  • Un pontage vissé et collé aux poutrelles de plancher
  • L’ajout d’une membrane de papier au-dessus du pontage
  • De clouer le sous-plancher à tous les 8 à 10 pouces maximum.

En somme, selon René Rocheleau, un plancher qui a été installé selon les normes établies ne devrait jamais craquer, à l’exception d’une exposition extrême à l’humidité.

 

« Retour aux trucs et astuces

Articles Récents